Européennes à Meylan: forte abstention; UMP en tête, suivie d’Europe Ecologie, et des machines à voter qui ont posé problème à bien des électeurs…

Pas de grosses surprises à Meylan par rapport aux caractéristiques du Grand Sud Est et de l’Isère : Europe Ecologie avec 26,5% des suffrages réalise un bon score assez comparable à celui de l’agglomération, et les résultats plus faibles du PS soulignent surtout le caractère particulier de l’élection de la député Geneviève Fioraso, lié à la situation politique face à A. Carignon et à son profil personnel. Par contre, si l’UMP arrive en tête avec presque 32% des suffrages, on peut se demander où sont passées les voix de droite ? Loin des scores habituels à 55% , le total des voix de droite et d’extrème droite atteint péniblement les 41%.

COMMENTAIRE SUR LES RESULTATS

Les resultats détaillés des européennes à Meylan sont consultables sur http://www.annuaire-mairie.fr/elections-europeennes-2009-ville-meylan-38.html
et http://www.lemonde.fr/elections/europeennes/2009/isere/38240,meylan,38229.html.

En résumé: l’UMP résiste (31, 9%), Europe écologie réalise un score inédit (26,5%), le PS et le Modem « s’effondrent » (14,9 % et 8,5%). Les voix de « l’extreme gauche » s’élèvent à 6,5% des exprimés- si l’on admet de compter ensemble les sufrages des électeurs PC, du nouveau parti de gauche, du NPA, et des dissidents pc…

Mais la vedette de ces élections est quand même l’abstention.
Assez proche de celle des dernières élections européennes, elle dépasse les 50%…. Et il semble bien qu’elle soit avant tout le fait des électeurs de droite ! .
En effet, si (et malgré les limites de l’exercice), l’on ajoute aux presque 32% de l’UMP, les suffrages s’étant portés sur les listes De villiers, Dupont Aignan, Lepen, et autres listes de défense des agriculteurs, des libéraux, anti avortement etc….,* on arrive péniblement à 41,1%.
Or, d’ordinaire, à Meylan, le rapport gauche/droite est clairement en faveur de la droite,
Aux élections locales comme aux élections nationales.
Il y a bien sûr quelques voix qui s’élèvent pour dire que le vote Ecologiste a aussi séduit des électeurs de droite. Ainsi, le Président de la république (qui prépare à cette fin quelques annonces ministérielles) entend-il bien récupérer les voix « ecolo » .
Mais cette théorie n’est pas vérifiée par les enquètes et sondages réalisées, qui montrent que c’est le plus souvent parmi les électeurs PS ou Modem qu’ a eu lieu l’apport de voix nouvelles pour Europe Ecologie. Donc, il est probable que les électeurs de droite se sont davantage abstenus. Sinon, où donc sont passées les voix de droite ? A moins que les machines à voter, trop compliquées, n’est perturbé l’électeur UMP.

LES MACHINES À VOTER EN QUESTION

Nous sommes un certain nombre à avoir constaté des difficultés avérées pour certains électeurs ayant entrainé des erreurs de vote.

Ainsi, sur les 4 heures 30 de ma présence à côté de la machine à voter au bureau n° 5, j’ ai proposé une dizaine de fois, à des moments – frequents – de faible affluence, à des électeurs visiblement en difficulté, de suspendre le vote, le temps pour eux de retourner consulter le tableau des listes, afin qu’ils puissent se remémorer le titre de la liste et le nom de la tête de liste, le nom du parti ne figurant pas sur le tableau de la machine à voter .

Cette démarche a eu le mérite dans la plupart des cas de leur permettre d’exprimer leur vote sans rompre la confidentialité du vote.
A quelques exceptions près : ainsi sur les liste en noir et blanc affichées dans le bureau de vote, certaines faisaient apparaitre le parti politique (ex UMP, PS) d’autres non, alors que les bulletins en couleur, non disponibles en mairie, étaient, eux, clairs (ainsi, la présence en photo de De Villier lève -t- elle les ambiguités du nom de la liste).

- 3 personnes au moins ont admis avoir voté n’importe quoi.

L’une d’entre elle l’ a avoué publiquement à l’assesseur du bureau 5 à la fin de son vote au moment de l’émargement,
-un couple s’expliquait à la sortie du bureau de vote sur l’impossibilité de trouver la bonne liste (« j’avais la pression, j’ ai appuyé n’importe où ») .
En effet, le choix « électronique  » ne s’effectue pas tranquillement dans un isoloir mais quasiment semi- publiquement dans la mesure où l’electeur voit face à lui des personnes attendre plus ou moins impatiemment leur tour pour utiliser la machine à voter.
- une personne a appuyé trop tôt n’importe où et s’est empressé de confirmer ce « non vote », erreur irrattrapable.

On peut donc supposer qu’il y en a eu d’autres.

- De même, la confidentialité du vote a été plusieures fois rompue, du fait de votants  » paniqués » (cela va de l’appel au secours au conjoint ou parent à l’interpellation du bureau).
Des personnes avaient oublié leurs lunettes, ce qui rendait le vote problématique, compte tenu de la petite taille des caractères et de l’écran.

Ce vote était, il faut le souligner, plus complexe que le précedent ( élections municipales) qui mettaient en présence 4 listes et non une vingtaine.

______________

Remarques et point de vue de Pascale R.

Le comportement observé de la machine à voter ne correspond pas au seul document ministériel d’information technique que nous ayons à notre disposition, à savoir le Règlement Technique d’agrément du 17 novembre 2003. Et plus particulièrement alors que, conformément à l’Exigence numéro 67 : « les votes enregistrés doivent être conformes aux votes sélectionnés par les électeurs », en fait la machine à voter ne me permet pas de vérifier qu’elle a bien pris en compte mon vote. Seul le compteur affiche qu’un vote supplémentaire a été pris en compte.
1)J’ai remarqué que, souvent, la personne qui tient la clé pour faire voter, ne laisse pas le temps à l’électeur de vérifier le compteur du nombre de votes avant et après son vote. La présidente de mon Bureau m’a dit que ça devrait être fait.

2)à la question y a-t-il « un dispositif destiné à aider les non-voyants à effectuer seuls toutes les opérations nécessaires à l’expression de leur vote » (cf le réglement ci-joint Exigence 63), elle a énoncé de manière hésitante un certains nombre de contradictions : « il n’y a pas de non-voyants dans ce bureau », je lui demandé comment elle le savait « ils ne se sont pas déclarés », puis « de toutes façons, on les aurait aidés, il ne seraient pas venus seuls… »

On doit savoir qu’un certain nombre d’électeurs venaient au bureau avec leur bulletin préparé dans leur poche (on recevait par courrier les mêmes bulletins que ceux du vote), maintenant ceux qui viennent quand même, paniquent devant la machine et votent comme ils peuvent. Ca fait beaucoup de « violence » et de « mépris » pour eux. Un citoyen=une voix?

____________________________

*Droite:
Grossetete UMP : 31, 9%
lepen : 3,1
Louis (de villiers ) 2,2
Debout la republique (Dupont Aignan ) : 2%
divers (Hamel): 0,2
pour une europe utile, 0,3
l’europe c’est vous 0, 4
antiavortement 0, 2
soit 41,1

Les commentaires sont fermés.